Pensées guyennoises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pensées guyennoises

Message  Stromboli le Mer 27 Fév - 18:41

Dans une taverne bordelaise, un homme était tranquillement assis dans un coin.

Dans le jour déclinant, on pouvait apercevoir la lueur rougeoyante des feuilles de chanvre qui se consumaient dans sa pipe. Un léger crépitement venait rompre le silence lorsqu'il tirait une goulée. Son corps se détendait, ses muscles secs semblaient s'adoucir et son regard brun se perdait dans un vide embrumé et bienfaisant.

Stromb était pensif ce soir-là. Sûrement l'approche des terres rouergates.. Cela avait pour effet de réveiller un malaise au fond de lui. Il savait qu'il n'était pas le bienvenu chez lui, humilié et rejeté par ses amis, la faute d'une peste de 5 ans qu'il avait aimé comme sa fille. Il cogitait donc là-dessus, le brun : le sens de la famille.

Plus tôt dans la soirée, il avait fait connaissance d'une voyageuse avec qui il avait parlé. Fort sympathique, avenante, naturelle. Stromb avait tout de suite eu une bonne impression de cette femme, à qui il avait accordé sa confiance et sa sympathie. La fin de la discussion l'avait néanmoins laissé... un peu cassé.


- Ah les voyages ! Il n'y a rien de mieux pour se connaitre.

- Tout à fait.. C'est ainsi que j'ai rencontré Matou, ma future femme. Un peu comme vous et votre époux.

Elle avait hoché la tête avant de continuer

- Avez-vous des enfants ?

- Hum.. Oui, 2 très jeunes et une grande, qui fait sa vie seule, et qui va d'ailleurs bientôt se marier.

- Oh ! Félicitations, ça c'est une bonne nouvelle ! Vous devez être heureux. Pourquoi ne voyage-t-elle pas avec vous ?

- Je n'en sais rien

- Vous ne savez pas...? Mais où est-elle ?

- Je ne sais pas non plus

- Mais... Vous n'avez pas de nouvelles ?

- Non, aucune, elle fait sa vie.

- Hum hum... il ne faudra pas oublier son mariage en tout cas !

- Hum... A vrai dire, je ne sais pas non plus quand ça aura lieu, ni où, ni si je dois la conduire à l'autel ou faire quelque chose de particulier. Mais je pense qu'elle m'en informera.. hum... quand elle se souhaitera.

Il sentit son interlocutrice perplexe, le regard qu'elle portait sur lui avait subitement changé. Il n'était plus curieux ni enthousiaste, mais surtout perplexe, étonné, et un peu dédaigneux d'entendre cela. Elle ajouta, d'un rire un peu jaune :

- Vous connaissez au moins la date de son anniversaire pas vrai ?

Le brun ne répondit pas... Non, il ne la connaissait pas. Il ne connaissait pas son plat préféré, ses activités favorites.. Il ne savait pas si elle aimait sa vie, sa ville, si elle gagnait de l'argent, si elle avait des projets... Pire, il ne même pas si elle était toujours en vie.

Il baissa les yeux, terrassé par la honte, le sourire de la jeune femme s'était changé en grimace légère qui trahissait sa pensée.

Il réalisa alors, lucidement, froidement. Non, elle n'était pas sa fille, ne l'avait jamais été. Pourquoi s'étaient-ils embourbés dans un délire pareil ? Elle faisait sa vie, elle n'avait pas besoin de lui. Elle ne donnait pas de nouvelles, mais pourquoi le ferait-elle ? Ils ne se connaissaient pas plus que ça en fin de compte. Ils n'étaient au mieux de d'anciens amis, relayés au rang de connaissance.

Il regarda sa voisine et ne trouva rien d'autre à faire que hausser les épaules. Ambiance lourde, gênante, ou chacun cherche un moyen pas trop flagrant pour changer de sujet et passer rapidement à autre chose. Finalement, elle préféra partir, laissant le brun avec ses pensées. Il avait allumé sa pipe et cogitait, le coeur un peu lourd. Il songea à Ixia, à Danae. Non, la famille n'était rien. Il s'était bercé d'illusions un peu bébêtes, des trucs de bonne femme. Il comprit alors pourquoi elle ne lui avait pas adressé un seul mot ni même un regard au mariage de Jo, pourquoi elle avait répondu que vaguement à sa proposition de venir avec eux en Rouergue, Italie, et là où sa lui chanterait d'aller. Il secoua la tête... Mais quel con tu fais mon vieux Stomb....

C'est sur cette note triste, sur ce constat affligeant, que la longue soirée de Stromb commença.
avatar
Stromboli

Messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum